Zoom sur les Centres de Formation aux Métiers (CFM) : Cas du CFM Niamey 5

Zoom sur les Centres de Formation aux Métiers (CFM) : Cas du CFM Niamey 5
0 0
Read Time:2 Minute, 5 Second

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa sous-composante 1 intitulée : Amélioration de l’efficacité de la formation formelle : Approche axée sur la demande de la formation professionnelle formelle, le Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) à travers la Banque Mondiale, a initié un programme de restructuration des Centres de Formation aux Métiers (CFM) et les Centres de Formation des Jeunes en Agriculture (CFJA) sur toute l’étendue du territoire national.

L’objectif principal de cette restructuration est d’améliorer l’efficacité de la formation professionnelle et technique formelle en rehaussant la qualité et la pertinence des enseignements fournis dans ces centres à travers des stages pratiques. Le Centre de Formation aux Métiers de la commune 5 de Niamey fait partie des centres ayant bénéficié de cette restructuration. Ainsi, dans le cadre de la restructuration au niveau du CFM de Niamey 5, le PRODEC a formé deux promotions soit un effectif d’apprenants de plus de 200 jeunes.

Les CFM restructurés sont dotés de nouvelles infrastructures, d’équipements de formation, d’un personnel qualifié et de cellules d’insertion. «Dans ce centre nous formons des jeunes aux métiers. Dans le cadre de cette restructuration nous avons formé deux cohortes soit un effectif de plus de 200 jeunes (…). Les différentes filières sont : MRA, électricité, économie familiale, le bâtiment et la plomberie » a indiqué Boubacar Mahamane Toukour, Directeur du centre de CFM Niamey commune 5.

Ce programme a permis d’enregistrer des avancées significatives dans le cadre de l’amélioration de la qualité de la formation et les conditions d’apprentissage dans le Centre de Formation aux Métiers de Niamey 5. « le PRODEC a beaucoup contribué dans les activités des CFM d’ailleurs, il nous accompagne avec des matériels de bureau, des équipements de formation et même un appui financier c’est ce qui a permis la formation de deux promotions des jeunes déscolarisés et non scolarisés. » a souligné Yero Cissé, intendant au CFM Niamey 5.

En 8 ans, plus de 8 000 jeunes scolarisés et non scolarisés ont été dotés de compétences nécessaires pour satisfaire les besoins des secteurs économiques prioritaires du Niger. Les femmes représentent 70 % des bénéficiaires touchés.

L’objectif principal du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) consiste à améliorer l’efficacité de la formation professionnelle formelle et les programmes courts de développement des compétences dans les domaines suivants : Bâtiment et Génie Civil ; Hôtellerie et Tourisme ; Cuirs ; Mécatronique ; Agriculture et élevage ; Mode et couture.

Amadou Ali Abdoul Karim

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *