UEMOA : 11ème réunion de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour une synergie d’actions.

UEMOA : 11ème réunion de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour une synergie d’actions.
1 0
Read Time:3 Minute, 26 Second

Du 07 au 11 juin 2022, la capitale nigérienne a abrité la 11ème réunion du comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans l’espace UEMOA. Ce conclave a réuni ministres en charge de l’agriculture et de l’élevage de l’espace, des experts de l’agriculture et de l’élevage et des partenaires techniques et financiers. Il a pour objectif de passer en revue la question de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans l’espace communautaire, d’identification les voies et solutions adaptées pour la promotion d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable dans l’espace UEMOA. Cette réunion a démarrée le 07 juin par les experts.

« L’actualité de l’heure nous impose de nouvelles urgences à prendre en charge. C’est notamment la surveillance du marché mondial agricole et plus précisément l’évolution des prix et la disponibilité des denrées alimentaires, tout comme les engrais(…)», a indiqué, à l’ouverture des travaux,  Pr Kako Nubukpo, président de la  Commission  en charge du Département de l’Agriculture, des ressources en Eau et de l’Environnement. Il a été appuyé par Dr Alambedji Abba Issa, ministre Nigérien de l’Agriculture. « Notre région vit des moments particuliers et demeure confrontée au défi de l’insécurité alimentaire qui se révèle, de plus en plus complexe à cerner, au regard du nombre important des variables en cause, exacerbé par une situation sécuritaire délétère sans précédent, qui gagne progressivement du terrain dans notre espace » a-t-il déclaré avant de souligner les efforts du Niger face à la persistance de ces problèmes d’insécurité alimentaire, à travers l’Initiative 3N.

En session, les experts ont passé trois (3) jours pour examiner la situation agro-pastorale, alimentaire et nutritionnelle de la région dans la perspective d’une meilleure prise en charge des populations vulnérables.  Aussi, les dispositifs nationaux de réponse mis en place ou en préparation notamment les Plans Nationaux de Réponses(PNR) dans la perspective de leur mise en œuvre efficace ont également partie des points examinés par ces experts ainsi que les questions de la sécurisation des approvisionnements durables de la région en engrais.

Les travaux des ministres en charges de l’agriculture et l’élevage de l’UEMOA ont fait suite à la session des experts. C’était le 10 juin 2022. « Une crise qui engendre une inflation galopante avec, au mois de mars 2022, un indice des produits alimentaires et boissons non alcoolisées en hausse de 12,2% par rapport à mars 2021 et qui contribue à rendre difficile l’accès aux denrées alimentaires au point de placer 12,5 millions de nos concitoyens en situation de besoins d’assistance alimentaire d’urgence » a fait ressortir Abdoualye Diop, Président de Commission de l’UEMOA à l’ouverture des travaux.

Les conclusions des travaux portent sur les efforts consentis par les Etats dans le cadre de l’élaboration des Plans Nationaux de Réponses dont les budgets cumulés s’évaluent à 578,21 milliards de francs cfa. Concernant la préparation de la campagne agricole 2022-2023, les conclusions notent le niveau moyen de la couverture des besoins agronomiques en engrais pour la campagne. Autres points saillants de ces conclusions, c’est l’appel à l’endroit de chaque Etat membre d’activer les leviers de la mobilisation des finances, de l’établissement d’une cartographie des projets de sécurité alimentaire et nutritionnelle, la prise des mesures pour sécuriser l’approvisionnement en engrais etc.

Le résumé de ces résolutions, présenté par Antoine Gbégbéni, ministre togolais de l’Agriculture, a été transmis au Président de la République, Mohamed Bazoum qui, séance tenante, a fait savoir qu’il va demander au Président de la Commission de l’UEMOA et à chacun (…) de mettre en œuvre toutes ces recommandations afin de faire face aux défis de façon concertée et solidaire. Sur l’initiative FARM, le Président du Niger a relevé qu’elle se veut une alternative aux difficultés propres au contexte sahélien. «Il est temps que cette initiative soit mise en œuvre pour que nous puissions tirer profit le plutôt possible» a-t-il conclu.

Kayveen AKAMAH

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *