Plus de 5 heures de blocage, les clients des compagnies de transport fâchés.

Plus de 5 heures de blocage, les clients des compagnies de transport fâchés.
2 0
Read Time:1 Minute, 47 Second

Dans la matinée du 03 septembre, nous avons assisté à ce qu’on peut appelé « sit-in » des bus au niveau de la barrière de Niamey (Route Niamey-Dosso). En effet, de 04H00 du matin à 9H passées de quelques minutes, aucun bus d’aucune des compagnies de transport de Niamey n’a franchi cette barrière.

Pourquoi?

Plusieurs témoins sur place nous ont rapporté que ce blocage a pour cause, la modification de l’heure du passage de bus de 04H00 pour la repousser à 05H00 du matin pour certaines raisons parmi lesquelles la sécurité des passagers. Un des policiers de la barrière a expliqué la situation en ces terme, << Si nous les laissons sortir tous en même temps et à la même heure, ils roulent en se frottant les uns avec les autres. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’heure a été modifiée>>.

Pour les chauffeurs, cette raison n’est pas acceptable. Alors ils ont décidé de ne pas passer, tout en bloquant le passage aux autres bus des autres compagnies. Un des chauffeurs nous a expliqué que ce décalage de l’heure peut leur causer beaucoup de tort, notamment sur l’heure de leur arrivée aux différentes destinations.

Mais, les chauffeurs ont réagi tout en oubliant l’impact que cette décision pourrait avoir sur les clients (Les passagers). Ces derniers étaient fâchés contre les compagnies de transport en général et particulièrement contre les chauffeurs. En effet, les passagers estiment que c’est un problème qui devrait être régler entre les compagnies et les ministères concernés. « En quoi ce problème nous concerne » s’est demandé une cliente d’une des compagnies qui a menacé de porter plainte contre ladite compagnie.

Ce blocage a duré plus de 5 heures de temps et a fait perdre du temps aux passagers qui sont pour la plus part presser de rejoindre leur destination. Il a fallu vers 9H13 pour que les bus reprennent la route, avec le passage en premier des bus de la compagnie RIMBO.

Pour certains passagers, cette reprise fait suite à une instruction du patron de la compagnie à ses chauffeurs, qui les aurait ordonné de reprendre la route.

SALIFOU CHAMA Abdoul Madjid

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *