Les Partenaires Techniques et Financiers PTF œuvre pour la modernisation des douanes nigériennes et le développement des industries locales

Les Partenaires Techniques et Financiers PTF œuvre pour la modernisation des douanes nigériennes et le développement des industries locales
0 0
Read Time:2 Minute, 24 Second

Dans la poursuite des activités inscrites à l’agenda du forum Douane-Entreprise, un deuxième panel a été animé. C’est celui des Partenaires Techniques et Financiers PTF. Ce panel a traité  de la contribution  des Partenaires Techniques et Financiers dans la modernisation des douanes nigériennes et/ou dans le développement des industries locales.

Pour cela, des experts en la matière ont été conviés à animer ce panel. Ces experts sont : Omar Gueye, Directeur de la facilitation et du partenariat de la direction générale des douanes;  Gaël Raballand, représentant de la Banque Mondiale et Mme Maidah Zeinabou, représentante de l’organisation des professionnels formels des industries du Niger.

 

Omar Gueye, dans son intervention a précisé que grâce au concours de la Banque Mondiale, le processus de modernisation de la douane est en bonne marche.« Ce cadre vise à franchir toutes les barrières. La Douanes nigérienne est l’une des administrations les plus modernes de la sous-région. La douane et la  DGI sont interconnectés, au deux principaux ports, Lomé et Cotonou et à la douane Cote divoire et Burkina Faso. » a-t-il précisé.

Mme Maidah Zeinabou, représentante de l’organisation des professionnels formels des industries du Niger pour sa part, a confirmé de vive voix qu’il y a des améliorations au sein de la douane. Mme Maidah Zeinabou a fait cas des préoccupations telles que le problème de connexion, du code des douanes entre autres. Elle a aussi souhaité plus de formations sur le code et l’éthique au sein de la douane. La concurrence déloyale entre les entreprises nigériennes et étrangères a été un sujet que la représentante de l’organisation des professionnels formels des industries du Niger n’a pas manqué d’évoquer.

En parlant des appuis de la Banque Mondiale, Gaël Raballand de la Banque Mondiale a estimé que les responsables de la Douanes sont très déterminés pour un processus de modernisation. « Des choses originales ont été faites au Niger comparativement aux pays où jai séjourné. Pour une bonne réforme, il faut un changement de comportement des douaniers et des opérateurs. La Banque Mondiale est impliquée dans cette réforme depuis des années. Il ne faut pas croire qu’on est au bout du chemin, il y a des choses à faire. »

Des zones d’ombres ont été évoquées par les participants sur la contribution des Partenaires Techniques et Financiers dans la modernisation des douanes nigériennes et/ou dans le développement des industries locales.

Le Directeur de la facilitation et du partenariat de la Direction Générale des Douanes a dans sa réponse lié le manque de traçabilité des opérations entre partenaires au problème de connexion. Par ailleurs, le Directeur Général des Douanes a confirmé que la douane va continuer à travailler avec la Banque Mondiale. Des connexions de secours sont prévues pour en finir avec le problème de connexion.

 

Yacouba Habiboulaye

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *