Le marché des engrais au Niger

Le marché des engrais au Niger
0 0
Read Time:1 Minute, 42 Second

Opportunité financière pour les opérateurs économiques

Le Niger est le pays de la sous-région qui utilise moins d’engrais dans la production de ses cultures, soit 3 Kg/ha durant l’année, selon la plate-forme paysanne. Pourtant, le Niger possède une forte pression foncière occasionnée par l’accroissement démographique. Autrefois, cette substance chimique était subventionnée par l’Etat. En 2020, l’Etat a libéralisé la commercialisation de l’engrais au profit du secteur privé. C’est ainsi que Djibo Bagna, Président par intérim de l’Observatoire des Marchés des Engrais (OMEN) a expliqué cet état de fait ‘‘La libéralisation des engrais a été motivée par des études. Les engrais au Niger étaient pilotés par la Centrale d’Approvisionnement en Intrant et Matériels Agricoles (CAIMA). Les analyses ont montré que la CAIMA, cette structure  n’arrivait pas à satisfaire les besoins en terme de quantité mais surtout à des disponibilités et à des périodes précises.’’.

 Aujourd’hui, le secteur privé détient le monopole de l’importation de ce produit chimique au Niger. Cette action représente une opportunité financière pour les opérateurs économiques. Ainsi,  il existe une panoplie d’engrais à la ferme AINOMA et sur le marché notamment les engrais minéraux et biologiques importés des pays voisins. La Directrice Générale de la Ferme Semencière AINOMA également Secrétaire Générale de l’Association Nigérienne des Importateurs et Distributeurs des Engrais (ANIDE), Mme Abdoul-Nasser Aichatou précise ‘‘Nous commercialisons trois types d’engrais, le DAP, le NPK/TRIPLE 15 et l’UREE. Nous avons aussi d’autres types d’engrais que nous proposons à nos partenaires juste à côté, au Nigéria(…) Vous n’êtes pas sans savoir que cette action représente une opportunité financière pour le secteur privé.’’ ajoute-t-elle.

Le prix des engrais importés est en hausse sur les marchés. Actuellement le sac le plus cher coûte 27 000Fcfa. Des pistes de solutions et orientations sont en train d’être cherchées pour assouplir les prix aux producteurs agricoles afin de mieux rendre accessible et disponible les engrais sur les marchés.

Latifa  Tidjani HAROUNA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *