Banque Mondiale : Atelier de dissémination du mémorandum économique du Niger mis à jour.

Banque Mondiale : Atelier de dissémination du mémorandum économique du Niger mis à jour.
0 0
Read Time:3 Minute, 20 Second

La Banque Mondiale au Niger, a organisé le mercredi 11 mai 2022 à Niamey, un atelier de présentation du rapport sur la situation économique du Niger, mis à jour, au titre de l’année 2021 mais aussi les perspectives pour l’année en cours (2022).

Tenue en présentiel mais aussi en ligne, cette rencontre fait suite à un premier atelier de dissémination du mémorandum économique du Niger, tenu en mars dernier. Etaient présent lors de cet atelier, le Secrétaire Général du Ministère du plan, le représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger, les cadres centraux des ministères de la santé, du plan, des finances… et plusieurs autres représentants de structures publiques et privées du Niger.

Dans son mot introductif, le Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger M. Pierre Xavier Bonneau, a indiqué que « la banque mondiale reste un fidèle soutien du gouvernement et de la population du Niger. Cela se traduit par une augmentation significative des enveloppes financières qui vont pouvoir être mise disposition du pays […] ». Il rajoute par la suite que ces enveloppes seront amplifiées dans le nouveau cycle de financement qui débutera en juillet 2022 pour les trois (3) prochaines années, à hauteur de 1,3 milliards de dollars soit environ 650 milliards FCFA.

Au-delà de cette dimension financière, la banque mondiale travaille également dans la production de rapport analytique annuel sur la situation socioéconomique des pays. « Nous sommes réunis aujourd’hui dans le cadre de la présentation d’un rapport de la situation économique du Niger pour faire en sorte que les analyses (tirées de ce rapport) puissent informer au mieux les politiques publiques, les choix économiques ou les choix de réformes prioritaires que le gouvernement pourrait faire », a précisé le Représentant Résident de la banque Mondiale, M. Pierre Xavier Bonneau.

Pour le Secrétaire Général du Ministère du Plan, Bakoye Saâdou « le rapport sur la situation économique du Niger, pose un diagnostic qui fait ressortir la performance de l’économie nigérienne au cours des dernières années à moyen termes. « La production de ce rapport intervient dans un contexte où le Niger à l’instar de la plupart des pays africains a connu plusieurs chocs avec des impacts socioéconomiques importants. […] En dépit de ces chocs, l’activité économique a été robuste avec un taux de croissance du PIB de 3 ,6% en 2020 ».

Ainsi, Contrairement à la plupart des pays de la région, le Niger a fait preuve d’une certaine résilience en 2020 et a évité une récession économique. Toutefois, ce rapport précise aussi que « la reprise économique amorcée au début de l’année 2021 a été inversée par une faible pluviométrie qui a impacté le secteur de l’agriculture combiné avec l’insécurité. En effet, La production céréalière a baissé de 38%, à l’automne 2021 en raison des perturbations des cycles pluviométriques dans certaines régions, de l’infestation de plusieurs cultures par des parasites et d’attaques terroristes meurtrières dans les zones rurales ».

Dans un contexte de très forte incertitude et de multiples risques de dégradation, la croissance devrait reprendre en 2022, indique également ce rapport. « La croissance économique en 2022 devrait atteindre 5,2 %. Cette prévision repose sur plusieurs évolutions positives, notamment le retour à une saison agricole moyenne et une amélioration progressive de la situation sécuritaire. À moyen terme, avec le boom de la production pétrolière qui se profile, la croissance devrait s’accélérer pour atteindre plus de 10 % en 2024. Toutefois, le revenu par habitant ne devrait pas rattraper rapidement sa tendance pré pandémique. La pauvreté devrait diminuer de 0,8 point de pourcentage pour atteindre 41 % en 2022. En raison de la croissance démographique rapide (3,8 % au cours de la période 2022-2024), le nombre de pauvres devrait augmenter de 200 000 personnes supplémentaires pour atteindre 10,7 millions en 2022 ».

Ce Mémorandum Economique du Niger pour rappel a été présenté en trois étapes par des économistes de la Banque Mondiale en présentiel au Niger et en ligne depuis Washington aux Etats-Unis.

Souleymane ZADA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *