Survie du secteur informel face au COVID-19 : «le gouvernement a fait des promesses. Nous l’attendons toujours», Mahamane S. Abdoul Karim

Survie du secteur informel face au COVID-19 : «le gouvernement a fait des promesses. Nous l’attendons toujours», Mahamane S. Abdoul Karim
Read Time:1 Minute, 34 Second

Le total confinement de la ville de Niamey, la fermeture des frontières et l’instauration du couvre-feu de 21h à 5h du matin sont autres mesures restrictives prises par le gouvernement Nigérien. Ceci afin de la lutte contre la propagation de la pandémie liée à la maladie du coronavirus.

Mais malheureusement, ces mesures pèsent lourdement sur tous les secteurs d’activités. Et les activités  des très petites entreprises et du secteur informel tournent frein en main. C’est l’exemple des commerçants rencontrés au marché Karam-Karam, un marché de mobiliers par excellence à Niamey.

« En cette période de pandémie, les gens sont assis et inquiets, l’engouement des affaires est faible » a déploré Mahamane Sani Abdoul Karim, Vice-Président du marché. A la devanture de sa boutique coiffée de divers meubles (lits, divans, coiffeuses etc.), sieur Karim regrette cette situation qui vient s’ajouter à celle d’un incendie qui a récemment touché ledit marché causant d’importants dommages.

« D’ailleurs, nous avions été victimes d’un incendie qui a fait d’importants dégâts matériels. A cela s’ajoute la crise sanitaire et ses effets négatifs » a-t-il soupiré.  Conséquences plus rien ne va (comme avant) et commerçants et marchands de Karam-Karam se savent plus à quel saint se vouer.

Malgré cela, il reste confiant. « Par la volonté de Dieu, nous avons reconstruit le marché. Et si Karam-Karam a pu survivre après cet incendie, tout reviendra à la normale » espère-t-il. Aussi appellent-ils au respect des consignes des autorités. « Malgré les difficultés que nous traversons, nous respectons les mesures de restrictions et le couvre-feu » a souligné le vice-Président du marché avant de rappeler qu’il s’agit de l’intérêt national.

« De plus l’avènement de cette pandémie, le gouvernement a fait des promesses d’accompagnement. Nous l’attendons toujours » a conclu Mahamane Sani Abdoul Karim.

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Commentaires

commentaires

Business News

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *