Niger : Qu’en est-il du Chômage des jeunes diplômés?

Chomage au Niger

L’inadéquation entre la formation universitaire et les besoins du marché d’emploi entraine le chômage des diplômés. La formation technique et professionnelle  peut être une voie salutaire, car permettant à la jeunesse d’avoir l’esprit entrepreneurial. 

Au Niger, le taux du chômage est relativement faible 5.1% en 2012 (source : INS)  et  5% en 2013(source : BANQUE MONDIALE) dans cette partie de l’Afrique Subsaharienne qui demeure la région  du monde la plus touchée, 60%  des chômeurs parmi les jeunes selon la BANQUE MONDIALE. Cela porte un coup dur sur l’économie nationale et provoque des déséquilibres sociaux, sources de conflits.

De ce fait, environ 40% de ceux qui  rejoignent des mouvements rebelles et/ou terroristes seraient motivés par le manque d’emplois, indique une enquête réalisée par la BANQUE MONDIALE.

Il va de soi que les politiques gouvernementales en matière d’enseignement supérieur se focalisent dans des stratégies permettant de s’orienter vers la  formation technique et professionnelle.

Sachant que l’insertion dans la  fonction publique s’avère rigide et hypothétique, la formation technique et professionnelle permet à la jeunesse d’avoir l’esprit entrepreneurial.

Point de développement sans une formation adéquate qui répond  aux exigences du marché de l’emploi.

Commentaires

commentaires

One thought on “Niger : Qu’en est-il du Chômage des jeunes diplômés?”

  1. Bonjour monsieur l’administrateur de business challenge Niger. J’ai lu tout récemment votre publication en ce qui concerne le chômage des jeunes diplômes de l’enseignement supérieur. Alors, pour plus d’actualités j’ai besoin de faire en sorte que les les chiffres de INSTITUT et de la banque mondiale concernant le chômage soient réactualisés. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *