Niger : pays modérément connecté à l’économie mondiale

29 éme en Afrique sur 53 pays et 138 eme sur 192 pays du monde, ce sont les rangs occupés par le Niger, selon le Classement de l’indice de mondialisation des pays, édition 2016.

Établi par  l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ ce classement reflète l’état de la mondialisation économique, sociale et politique dans 192 pays à travers le monde). Selon le rapport, le Maroc est le pays africain le plus mondialisé. Ce classement indique que les pays africains  suivant ont enregistré des progrès  L’Ile Maurice (58è à l’échelle mondiale) occupe le deuxième rang à l’échelle africaine, devant l’Afrique du Sud  (61è au plan mondial),  l’Egypte (66è), la Tunisie (81è), les Seychelles (82è), la Namibie (98è), le Sénégal (99è), le Nigeria (103è) et le Togo (106è).

La dimension économique de la mondialisation tient compte, d’une part, de l’importance des flux commerciaux, d’investissements et de revenus transfrontaliers rapportés au produit intérieur brut (PIB) et, d’autre part, de l’impact des barrières commerciales et des restrictions de circulation des capitaux.

Cette dimension sociale de la mondialisation est mesurée à l’aide de trois variables. La première englobe les contacts transfrontaliers personnels sous la forme d’appels téléphoniques et de courriers. Les flux touristiques et l’importance des populations étrangères résidentes sont également pris en compte. La seconde recense les flux d’informations transfrontaliers à partir de l’accès à Internet, à la télévision et aux produits de presse étrangers. La troisième tente d’évaluer l’adhésion culturelle aux grands courants mondiaux à partir du nombre de filiales McDonald’s et Ikea, ainsi que des exportations et importations de livres rapportées au PIB.

Finalement, la dimension politique de la mondialisation est mesurée à partir du nombre d’ambassades étrangères présentes dans un pays, du nombre d’organisations internationales dont le pays est membre, du nombre de missions de pacification de l’ONU auxquelles le pays a participé et du nombre d’accords bilatéraux et multilatéraux signés par le pays depuis 1945.

A l’échelle mondiale, les Pays-Bas sont le pays le plus mondialisé dans cette nouvelle édition 2016, devant l’Irlande et Belgique. L’année précédente ces trois pays se partageaient déjà les trois premières places du classement des pays les plus mondialisés.

L’Australie occupe le 4è rang, devant la Suisse, Singapour, le Danemark, la Suède, la Hongrie et le Canada.

La nouvelle édition de  l’indice de la mondialisation fait, par ailleurs, ressortir que le recul le plus important par rapport à l’édition précédente est signé par la Macédoine qui perd 19 places pour retomber au 93e rang. Les autres reculs importants concernent le Kazakhstan (–17 rangs), le Lesotho (–13 rangs), l’Angola (–9 rangs) et la Sierra Leone (–9 rangs).

Les pays qui progressent le plus dans l’indice global en 2013 sont Porto Rico (+47 rangs), l’Égypte (+24 rangs), la Zambie (+16 rangs), la République dominicaine (+9 rangs) et le Malawi (+9 rangs).

Classement des pays africains dans l’indice de la mondialisation 2016 :

1-Maroc (57è à l’échelle mondiale)

2-Maurice (58è)

3-Afrique du Sud (61è)

4-Egypte (66è)

5- Tunisie (81è)

6-Seychelles (82è)

7-Namibie (98)

8-Sénégal (99è)

9- Nigeria (103è)

10-Togo (106è)

11-Ghana (108è)

12-Swaziland (109è)

13-Zambie (110è)

14-Gabon (112è)

15-Gambie (113è)

16-1lgérie (115è)

17-Djibouti (120è)

18-Côte d’Ivoire (121è)

19-Zimbabwe (122è)

20-Mauritanie (123è)

21-Mozambique (124è)

22-Libye (126è)

23-Burkina Faso (131è)

24-Ouganda (133è)

25-Congo (134è)

26-Malawi (135è)

27-Botswana (136è)

28-Kenya (137è)

29-Niger (138è)

30-Mali (139è)

31-Guinée (140è)

32-Rwanda (144è)

34-Cap Vert (145è)

35-Lesotho (146è)

36-Bénin (147è)

37-Madagascar (149è)

38-Cameroun (151è)

39-Sierra Leone (153è)

40-RD Congo (159è)

41-Angola (160è)

42-Liberia (166è)

43-Guinée Bissau (168è)

44-Tchad (170è)

45-Ethiopie (171è)

46-Tanzanie (174è)

47-Centrafrique (175è)

48-Soudan (179è)

49-Sao Tomé & Principe (183è)

50-Burundi (185è)

51-Comores (187è)

52-Guinée Equatoriale (190è)

53-Erythrée (191è)

L’indice de l’EPFZ)  mesure la globalisation sur une échelle de 1 (le moins mondialisé) à 100 (le plus mondialisé).

Source : Ecofin

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *