Le coronavirus et le monde du travail

Le coronavirus et le monde du travail
Read Time:55 Second

94% des travailleurs dans le monde vivent dans des pays où il existe des mesures de fermeture de lieux de travail sous une forme ou sous une autre. C’est ce qui ressort de la quatrième édition de l’Observatoire de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), en date du 27 mai 2020. Les jeunes sont les principales victimes des conséquences socio-économiques de la pandémie, prévient l’Observatoire.

En effet, «plus d’un jeune sur six interrogés a arrêté de travailler depuis l’apparition du COVID-19», a-t-on lu. Il existe donc un risque que leurs vies professionnelles soient marquées à jamais, conduisant à une «génération du confinement». 178 millions de jeunes travailleurs dans le monde, soit plus de quatre sur dix (4/10) parmi celles et ceux employés au niveau mondial, travaillaient dans des secteurs fortement touchés.

Face à cette situation, l’OIT appelle à la mise en place de mesures politiques de grande échelle afin d’éviter aux jeunes de subir des dommages durables en matière d’éducation et de formation et au sein du marché du travail.

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Commentaires

commentaires

Laouel Chegou

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *