La NIGELEC rend hommage à Boukari KANE

La NIGELEC rend hommage à Boukari KANE

L’Ecole Professionnelle d’Electricité (EPELEC) vient d’être rebaptisée et prend désormais le nom du Centre des Métiers d’Electricité Boukari KANE (CME-BK). La cérémonie de baptême du Centre des Métiers d’Electricité Boukari KANE s’est déroulée ce mercredi 16 octobre  2019. Cette cérémonie officielle vient de matérialiser la décision N°003/2018 du 22 novembre 2018, portant changement d’appellation de l’école.

Boukari KANE est le premier nigérien à avoir occupé le poste du Directeur Général de la Société Nigérienne d’Electricité. Ingénieur électricien depuis 1962, Boukari KANE est aussi le premier nigérien à avoir intégré l’Ecole Supérieure d’Electricité (SUPELEC) en France.

« Parmi les faits marquants de mon passage dans cette entreprise, le plus décisif, c’est l’implication au plan national et interafricain dans la formation des agents afin de prendre en main la gestion de tous les segments d’activités de production, transport et distribution d’électricité », a déclaré Boukari KANE dans son discours inaugural.

« En effet, j’ai intégré la société, alors dénommée SAFELEC subdivision du Niger, le 1er décembre 1964 », se souvient-il. Dans un ton calme, Boukari KANE a raconté son ascension au sein de cette société. « Après avoir successivement occupé les fonctions de chef de production, de chef de service technique, j’ai accédé à la Direction Générale de la NIGELEC, fonction que j’ai exercée de juin 1970 à mars 1985. L’entreprise qui était chargée de la gestion de l’eau et d’électricité ne comptait pratiquement que des ouvriers quasi analphabètes. C’est ainsi qu’un programme spécial a été organisé en faveur de ces agents. »

« Je suis heureux de constater que le développement du centre de formation se poursuit avec bonheur pour répondre à la demande croissante en personnel technique. J’encourage la société à développer des formations spécialisées en intégrant notamment les énergies renouvelables », a-t-il conclu.

Prenant part à la cérémonie de baptême, le Ministre d’Etat, Ministre du Pétrole, Foumakoye Gado a rendu un hommage à ce vétéran de l’électricité au Niger. « Je voudrais rendre un vibrant hommage à Monsieur Boukari KANE pour les innombrables actions qu’il a menées durant sa carrière ayant marqué de façon indélébile le sous-secteur de l’électricité. Parmi celles-ci, je voudrais citer deux actions importantes qui datent de plusieurs années et constituent la base de notre système électrique. Il s’agit de la ligne d’interconnexion Birni Kebbi (Nigeria) reliant au Niger. La seconde action est son engagement résolu dans la réalisation de la construction de la centrale thermique à charbon de la SONICHAR », a-t-il témoigné.

Le Directeur Général de la NIGELEC, HALID ALHASSANE dira que Boukari KANE est l’emblème des électriciens du Niger. « la NIGELEC a été construite à son époque. La plupart des infrastructures qui continuent à contribuer à l’alimentation du Niger en électricité sont l’œuvre de monsieur Boukari KANE. Il a beaucoup fait dans la formation des hommes. Nous les ingénieurs qui pilotons la société aujourd’hui, nous sommes pratiquement ses enfants ; puisque nous sommes pour la majorité d’entre nous diplômés de l’école supérieure interafricaine d’électricité dont il est l’un des pères fondateurs. C’est en reconnaissance de ses efforts pour la construction de ces infrastructures électriques dans notre pays et pour la formation des hommes en particulier, que nous avons décidé de l’immortaliser et d’appeler le Centre des Métiers d’Electricité Boukari KANE (CME-BK). Le CME-BK représente pour les électriciens que nous sommes ce que le Centre d’Instruction de Tondibia représente pour les militaires.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *