GUIMBIA BEAUTY: la passion des pinceaux

Le make-up, une source potentielle de revenus. Étudiante et maquilleuse, jeune citadine Hawa est un modèle à succès.

L’équipe du web magazine de Business Challenge a rencontré cette jeune talentueuse aux ambitions illimitées.

Regard fixé sur le visage de sa cliente, Hawa Hassane est concentrée sur ses géométries faciales. Etudiante en gestion des projets à African Development University (ADU), la jeune Hawa vit avec ses parents à Niamey.  » La passion de maquillage m’est venue brusquement, alors que je n’avais que 16 ans « , se rappelle-t-elle encore il y’a de cela 4 ans.

 Elle nous a accueilli dans son salon d’innovation artistique. On y trouve dans ce salon divers objets et accessoires pour le maquillage, des poudres de différentes teintes. Des fortes citations sont accrochées au mur. Celles-ci témoignent de la détermination à donner pleine satisfaction à la clientèle toujours à la recherche de la perfection.

Il est 10h45’, le soleil est moins brûlant, la jeune Hawa est en pleine activité depuis deux heures pour répondre à la demande de trois jeunes dames. Elle était sur la troisième lorsque nous l’avions interrompue. Elle hésita avant de s’excuser auprès de sa cliente pour nous rejoindre. La jeune maquilleuse, souriante, bien maquillée se dirigea vers nous d’un calme rassurant. Ainsi, elle décida de nous livrer son histoire et sa passion.

En effet, le métier de maquilleuse consiste à faire une mise en beauté, et à effectuer des maquillages artistiques. « Pendant mon adolescence, j’avais commencé à regarder des vidéos sur YouTube et pratiquer sur mon visage. Au fil des années, j’ai fini par me perfectionner « . La jeune Hawa exerce ce métier car obnubilée par la passion, et elle le pratique généralement pendant les congés ou les grandes vacances. Le plus souvent, elle est sollicitée durant les jours de repos pour maquiller les jeunes mariées. Vu la qualité de ses prestations, les jeunes dames se bousculent à sa porte.

La passion de maquiller ses paires lui a ouvert d’énormes opportunités. D’abord, ses prestations sont devenues rentables et de plus en plus fortement demandées. Aussi, elle a une bonne visibilité virtuelle, à travers sa page Facebook intitulée Guimbia Beauty ; ce qui lui a ainsi permis d’intégrer plusieurs réseaux de maquilleuses au Niger.

En lui posant la question relative à son chiffre d’affaires, elle l’esquiva d’un large sourire. « Écoutez, cette activité, je ne la fais pas pour gagner de l’argent. J’aimerais seulement être utile dans ma communauté. J’aime voir vraiment des visages propres, charmants » murmura la jeune Hawa.

« Ce que je gagne est la contrepartie de ma passion qui d’ailleurs n’a pas de prix » a déclaré Hawa d’un ton ferme.

Malgré sa réticence à donner des chiffres, la jeune Hawa propose ses services de Make Up à la tête de la cliente. En général, ses honoraires varient de 5.000fcfa à 30.000fcfa. En cette période des grandes vacances, elle est appuyée par une de ses amies maquilleuses pour répondre à la forte demande.

Elle ambitionne de financer ses futurs projets sociaux à l’aide de son épargne. Actuellement, la jeune fille travaille pour encore moderniser et élargir son champ d’action. Elle a des projets de formations à l’endroit de ses consœurs pour qu’elles deviennent autonomes et poursuivre leurs études. Une vraie rêveuse. Elle a de grandes ambitions pour l’entreprenariat social.

 « Vous savez, on peut faire beaucoup de choses successivement au cours de la même période : étudier, faire les ménages et réaliser vos rêves. C’est possible » a affirmé la talentueuse Hawa.

Malgré son calendrier surchargé, elle nous confie qu’elle est en stage dans une société de communication pour perfectionner sa communication relationnelle et organisationnelle. Une étudiante armée de conviction et de croyance folle dans l’entreprenariat social, Hawa Hassane s’est démarquée des autres pour tracer son chemin.

« J’aime les femmes battantes, courageuses et surtout qui posent des actions concrètes pour leur communauté. Mais mon modèle féminin reste ma mère. Levez-vous mes sœurs et travailler durement et longuement, le succès sera la suite logique« , c’est ce que j’aie à leur dire. Elle s’excusa pour rejoindre sa cliente.

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *