Gorou-Bi, une entreprise née grâce à la BAGRI

Gorou-Bi, une entreprise née grâce à la BAGRI
Read Time:1 Minute, 18 Second

L’agriculture est l’un des secteurs premiers au Niger dont les méthodes d’exploitation sont encore archaïques en majeur partie. Occupant une part importante de la population, elle offre toutefois d’énormes opportunités et potentialités.

De nos jours, nombreux entrepreneurs se sont lancés dans le domaine agricole. C’est le cas de l’entreprise agro pastorale de Gorou-Bi. Elle s’est spécialisée dans la production, la transformation et la commercialisation des produits bio notamment le Moringa. Mahamadou Halidou Abdoul Aziz est le promoteur de l’entreprise Gorou-Bi.

Mahamadou Halidou Abdoul Aziz a été accompagné par la Banque Agricole du Niger (BAGRI) dans son parcours entrepreneurial. Pour lui, cet accompagnement a été capital dans la création de son entreprise. « Sans l’accompagnement de la BAGRI son entreprise n’aurait pas vu le jour » a-t-il affirmé. Le promoteur de cette entreprise a expliqué que les avantages du financement de la BAGRI lui ont d’ailleurs permis de disposer d’un site à Say, dans la région de Tilabéry.

L’objectif que s’est assigné l’entreprise Gorou-Bi, est de pouvoir « très prochainement » exporter ses produits vers l’extérieur. Le promoteur de cette entreprise regrette cependant la réticence de la population nigérienne quant à la consommation locale et  la concurrence déloyale de certains produits étrangers. Deux (2) difficultés auxquelles est confrontée l’entreprise Gorou-Bi.

Tout comme Mahamadou Halidou Abdoul Aziz, ils sont près de 15.000 producteurs ayant bénéficié de l’accompagnement de la BAGRI. Ceux-ci continuent d’influencer positivement le secteur agricole.

 

Adèle Fernand KIEMA, stagiaire

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Commentaires

commentaires

BusinessChallenge

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

One thought on “Gorou-Bi, une entreprise née grâce à la BAGRI

  1. c’est une bonne initiative que tout le monde doit soutenir. il faut intensifier la communication pour à amener la population à consommer locale et  »nigérien »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *