Clubs d’écoute Dimitra de la FAO, pour la gestion des conflits entre agriculteurs et éleveurs

Clubs d’écoute Dimitra de la FAO, pour la gestion des conflits entre agriculteurs et éleveurs
Read Time:1 Minute, 9 Second

Au Niger, les conflits entre agriculteurs et éleveurs sont de plus en plus récurrents, surtout en période de la campagne agricole. En effet chaque années ces conflits entre acteurs ruraux surgissent un peu partout dans le pays et causent d’énormes dégâts matériels et la baisse du rendement.

Ainsi les Clubs d’écoute « Dimitra », une initiative de l’Organisation des Nations-Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), jouent-ils un rôle très important dans la sensibilisation et la gestion de ces conflits qui règnent entre éleveurs et agriculteurs.

«Durant la dernière saison des pluie, nous n’avons enregistré aucune bagarre liée aux limites des champs et des couloirs de passage» a déclaré Garba Sadou, membre du club Dimitra au cours du 35ème numéro d’Agri Challenge. «Aucun agriculteur n’a le droit d’exploiter les abords de l’étant réservé aux animaux et aucun éleveur ne doit s’aventurer à proximité des mares réservées aux producteurs végétales » a-t-il poursuivi.

Pour la FAO, les clubs « Dimitra » sont incontournables dans la mise en œuvre des projets et la contribution à l’atteinte des objectifs de la FAO. Cette approche a permis de créer environ 1776 clubs dans 396 villages répartis dans six(6) régions du Niger à savoir : la région de Tillabéry, de Tahoua, de Dosso, de Maradi et la région de Diffa.

 Nadège-Farida Félix (Stagiaire)

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Commentaires

commentaires

Business News

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *