Bilan de 9 ans de renaissance : « Les recettes fiscales ont progressé», Issoufou MAHAMADOU

Bilan de 9 ans de renaissance : « Les recettes fiscales ont progressé», Issoufou MAHAMADOU
Read Time:1 Minute, 50 Second

Niamey, le 06 avril 2020. Le Président de la République du Niger, ISSOUFOU MAHAMADOU a adressé un message à la Nation. C’était à l’occasion de sa 9ème année de mise en œuvre du Programme de Renaissance, relayée dans le 33ème numéro de l’émission Business Challenge. En effet de 2011 à 2019, sur 9 ans, l’économie nationale a connu un taux de croissance moyen de 6% contre 4,2% pour la période 2000 à 2010.

 « Cette croissance s’est traduite par un doublement du PIB en 2019 par rapport à son niveau de 2010 » relève-t-on dans le discours. Le taux d’inflation a affiché une moyenne de 2% sur la période 2011-2019, en dessous de la norme communautaire de 3%. La mise en œuvre du Programme de Renaissance a été également marquée par une exécution budgétaire globalement satisfaisante. « Les recettes fiscales ont progressé, en moyenne annuelle, de 11,27% depuis 2011 » a souligné le Président de la République. Au total, c’est plus de 7.188 milliards de FCFA de recettes fiscales qui ont été mobilisés sur la période 2011-2019.

En ce qui concerne les ressources extérieures, la mobilisation a été également significative. Le montant annuel mobilisé est passé de 157,8 milliards de FCFA en 2010 à 679,8 milliards de FCFA en 2019 et le total mobilisé sur la période s’élève à 4.358 milliards FCFA. « Le montant cumulé des ressources internes et des ressources extérieures mobilisées estimé à 11.546 milliards de FCFA de 2011 à 2019 » a noté Issoufou MAHAMADOU dans le bilan. Le taux de consommation annuel des crédits d’investissement, pour sa part,  est passé de 60,21% en 2010 à 82% en 2019.

Le déficit budgétaire s’est établi à 3,9% en 2019. En tenant compte de la révision du PIB, le déficit s’établit à 2,6%. Ce qui est inférieur à la norme de l’espace communautaire (UEMOA) qui est de 3%. Un autre bémol à ajouter à la note du bilan de la renaissance est l’endettement global du Niger. Celui-ci représente 35% de son PIB révisé pour une norme communautaire fixée à un maximum de 70% du PIB.

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Commentaires

commentaires

Business News

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *