Vulgarisation des actions de l’UEMOA : Les acteurs locaux au centre d’une session spéciale d’information

Du 29 au 30 Novembre 2016, les huit (8) secrétaires généraux des régions du pays ainsi que plusieurs cadres centraux des ministères et institutions se sont réunis à Dosso pour une session spéciale des journées de formation sur les projets, programmes et réformes de l’UEMOA au Niger.

Organisée par le bureau de la représentation de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), cette session a pour principale mission d’informer les acteurs locaux sur les objectifs des projets et programmes de ladite institution.

Dans l’optique de trouver des solutions durables aux faibles performances enregistrées dans la mise en œuvre des réformes et politiques communautaires, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement a institué par voie d’Acte Additionnel, le 24 octobre 2013, une revue annuelle de la mise en œuvre des réformes et politiques communautaires au sein de l’espace UEMOA.

Les réformes communautaires  concernent la gouvernance économique et convergence, le marché commun et les politiques sectorielles.

En 2015, la réalisation dans ces trois domaines se présente comme suit :

–      La gouvernance économique et convergence avec un taux de transposition de 79% en 2015 contre 74% en 2014  et 53% en 2015 contre 47% en 2014 pour l’application des textes communautaires.

–      Le marché commun qui a enregistré un taux de transposition de 79% en 2015 contre 74% en 2014 et 66% en 2015 contre  51% en 2014 pour son application.

–      Les politiques sectorielles avec une progression de 5 points soit 36% en 2014 pour la transposition et 1 point concernant l’application des textes communautaires soit 41%.

    En effet, le Niger a enregistré un taux plus ou moins satisfaisant en matière de transposition et d’application des textes communautaires.

Le taux de réalisation pour les  transpositions  est de 75%, et 63% pour l’application des textes communautaires.

Au Niger, l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine  a financé et appuyé des projets dans divers domaines notamment :

–         La sécurité alimentaire

–         L’énergie

–         L’environnement et ressources en eau

–         Les infrastructures de transport routier et ferroviaire

–         L’enseignement, formation professionnelle et éducation

–         Le développement des entreprises, artisanat et tourisme

–         L’élevage et  la pèche

–         L’aménagement du territoire et télécommunication

–         La Gouvernance économique et financière

–         Le commerce et la concurrence

–         Ainsi que les bonifications des programmes, des projets et des appuis d’urgences.

Au cours de cette session spéciale, les bénéficiaires des projets et programmes financés par l’UEMOA ont présenté l’état d’avancement:

–         Du programme de lutte contre l’ensablement du fleuve Niger 2012-2017, phase 2 de la consolidation des acquis financé à hauteur de 2 635 000 000 FCFA.

–         Du projet d’Appui au renforcement des capacités du Centre des Métiers du Cuir et Art au Niger 2013-2016, volet programme d’Appui aux petites entreprises artisanales avec un coût de financement de 174 985 100FCFA.

–         Du projet de construction de la centrale thermique de 100MW de Gorou Banda première tranche de 30MW prévu dans le cadre du premier projet 2011-2017 avec un coût de 33 000 000 000 FCFA.

–         Du programme Régional des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique 2013-2017 phase 1, volet 1 et 2 de la fourniture, d’installation et d’équipement solaire financé à hauteur de 4 635 522 191FCFA.

–          Le Programme Régional d’économie  de l’énergie dans le cadre de la promotion de l’efficacité énergétique, dans l’éclairage public et les bâtiments administratifs à Niamey 2015-2016  financé à 420 000 000FCFA.

Deux jours durant lesquels, les secrétaires généraux et  les cadres des ministères et institutions ont appris sur les objectifs et réformes de l’UEMOA ainsi que le processus d’intégration sous régionale.

Ainsi, le Niger fait partie des trois premiers pays à mettre en application les réformes communautaires  entreprises par l’UEMOA.

C’est sur une note de satisfaction qu’a pris fin la session spéciale des journées de formation sur les projets, programmes et reformes de l’UEMOA.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *