Transformation de l’agriculture africaine

Président de BAD

Des opportunités pour les jeunes

Cette année, la jeunesse est au cœur des stratégies à mettre en œuvre pour relancer l’agriculture en Afrique. L’implication de la jeunesse aura pour effet, la création de la richesse. «Des opportunités existent pour les jeunes, à chaque étape de la chaine de valeur du secteur agricole, de devenir des agri-preneurs » a affirmé le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors de l’Assemblée Générale annuelle de l’institution, tenue du 22 au 26 mai 2017 en Inde.

En effet, l’agriculture figure au second(2) rang de cinq(5) priorités de la BAD. Elle est aussi au cœur des Objectifs du développement durable des Nations-Unies(ODD) et de l’agenda 2063 de l’Union africaine, qui ciblent la réduction de la pauvreté ainsi que l’élimination de la faim et de l’insécurité alimentaire.

L’Afrique dépense près de 35 milliards de dollars en importation de denrées alimentaires tous les ans. Un chiffre qui pourrait atteindre 110 milliards de dollars  d’ici à 2025, selon la BAD.

Pour cela, il faut transformer l’agriculture Africaine à travers l‘implication des jeunes. «  Les jeunes réalisent des choses nouvelles et étonnantes dans l’espace agricole sur l’ensemble du continent et ont besoin d’être motivé » a dit le président de la BAD toujours en marge de l’Assemblée annuelle.

Ainsi, trois(3) entrepreneurs africains ont été primés à l’occasion du concours dénommé «  Agri Pitch ». Ce concours vise à encourager et à amener les jeunes africains de 18 à 35 ans à s’intéresser au secteur agricole. Il est co-initié par la BAD et ses partenaires.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *