PRODEX : Pilier de la modernisation des unités de production agro-pastorale

Au Niger, le secteur agro-pastoral est considéré comme une activité de subsistance. La production et la commercialisation des produits dérivant de ce secteur se font le plus souvent de manière artisanale.

C’était le cas de la transformation de l’oignon par le groupement féminin de Sakoira qui,  utilisait des outils archaïques et celle de la production de kilichi, faite de façon traditionnelle, par Zoubeirou Abdoulkarim.

L’appui technique et financier du PRODEX dans la filière d’oignon et celle de Bétail-Viande, Cuir et Peau a complètement révolutionné le mode de transformation de ces produits.

« Avec l’arrivée du PRODEX, le changement c’est vite remarqué, car cela nous a permis de professionnaliser et d’industrialiser davantage nos activités » a fait savoir Zoubeirou Abdoulkarim, aujourd’hui, promoteur de l’unité de transformation de la viande en kilichi de Sorey.

Quant aux membres du groupement féminin de la Commune de Sakoira, elles ont réussi à moderniser leur chaine de production. Longtemps restées inaperçues, leurs activités sont aujourd’hui visibles et plus valorisées grâce à l’appui du Projet de Développement des Exportations et des marchés agro-sylvo-pastoraux (PRODEX).

Ainsi, « favoriser l’accès des producteurs ruraux aux opportunités économiques, et créer les conditions d’une croissance économique soutenue et durable en milieu rural sont entre autres les objectifs du PRODEX », a paraphrasé Bola Moussa, Coordonnateur dudit projet dans le 28ème numéro d’AGRI Challenge.

Le Projet de Développement des Exportations et des marchés agro-sylvo-pastoraux (PRODEX) est un projet mis en place par l’Etat du Niger depuis 2009 et financé par la Banque Mondiale qui a fait ses preuves.

Aichatou ABDOULAYE DALLA (ICM)

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *