Le poids du Maroc dans le système bancaire du Niger

Douze (12) banques dont neuf (9) filiales et trois (3) succursales se partagent l’environnement bancaire Nigérien. De cette douzaine de banques, le Maroc contrôle à lui seul quatre(4) établissements bancaires.

Il s’agit de la Bank Of Africa- Niger (BOA) détenue à 59,6% par la BOA West Africa du groupe BMCE Bank (Banque Marocaine du Commerce Extérieur) et de la Compagnie bancaire Ouest Africaine (CBAO) du Groupe Attijariwafa Bank. Ensuite vient la Banque Atlantique Niger détenue à 78% par Atlantic Business International, une holding du groupe Banque Centrale Populaire (BCP).

La récente preuve de la forte présence du royaume chérifien dans le système bancaire nigérien est le rachat de la Banque Internationale pour l’Afrique BIA au Niger, par le même groupe BCP. Une opération finalisée ce mardi 11 juillet 2017 à Niamey. « La signature de la convention confie à près de 70% du capital BIA-Niger au groupe marocain » informe le quotidien du gouvernement ‘‘Le sahel’’ dans sa parution du mercredi 12 juillet 2017.
Cette forte présence des institutions bancaires étrangères sous les cieux nigériens-et qui détiennent d’ailleurs plus de la moitié du capital- suscite beaucoup d’interrogation: Ces rachats ou cessions ne représentent-ils pas une menace pour les banques nationales ?

Pour certains observateurs, la détention de la majorité du capital par d’autres institutions bancaires confisquerait la « souveraineté » de l’Etat nigérien. En tant qu’entreprises, ces institutions bancaires étrangères sont surtout intéressées à accroître leur capital, leur part du marché et leur influence, dans le contexte de l’économie globale.

« S’il faut investir par exemple dans les secteurs prioritaires pour le gouvernement, les actionnaires majoritaires pourraient le récuser et c’est le Niger qui perd » a déclaré un observateur qui poursuit en ces termes : « Autrement, c’est comme si tu vendais ta maison à une tierce chez qui tu reviens louer une chambre.»

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *