NIGER TELECOMS met le turbo pour booster la connectivité

L’opérateur Télécoms National veut impulser une nouvelle dynamique : celle d’être un acteur de référence en matière d’accès internet Haut débit au Niger  et dans la sous-région. Pour y parvenir les défis à relever sont encore énormes….

L’opérateur national de téléphonie mobile, fixe et internet, Niger TELECOMS a célébré, ce jeudi 19 Avril 2018, l’entrée officielle de son produit phare sur le marché numérique.

Il s’agit de la troisième Génération d’internet dénommée « 3G TURBO ».

Le Directeur Général de Niger TELECOMS,  Dr ABDOU HAROUNA, dans son allocution, a présenté ce produit devant les officiels, comme étant « un réseau de 5,6 Gigabits par seconde de bande passante pour la navigation internet, à travers lequel NIGER TELECOMS entend démystifier et démocratiser l’usage de TIC au Niger ».

Résultat d’une fusion entre SONITEL SA et SAHELCOM SA, NIGER TELECOMS a connu des mutations technologiques et financières profondes. « Au cours de l’année 2017 NIGER TELECOMS a réalisé d’énormes progrès, tant sur le plan organisationnel que technique et financier» a indiqué son Directeur Général.

Pour démonter les progrès, Dr Abdou Harouna a brandi quelques résultats positifs de sa première année de gestion. « Un résultat net opérationnel de 2 milliards 400 millions de FCFA obtenu en 2017 et le paiement de plus de 20 milliards de dettes » a-t-il martelé sur un ton plein de confiance.  Il rajoute que «  dans le cadre de la mise en œuvre du PDES 2017-2021, sa direction a négocié et obtenu plus 290 millions de dollars US, auxquels s’ajoutent l’acquisition de la licence 3G à hauteur de 34 millions de FCFA et de la 4G en instance de négociations ».

Ainsi, selon le Directeur Général,  « NIGER TELECOMS milite pour devenir une société de télécommunication de référence au Niger et dans la sous-région ».

Pour ce faire, plusieurs stratégies et réformes majeures seront mises en œuvre au cours de l’année 2018, y comprises l’amélioration de la qualité de services, l’augmentation de la bande passante de 5,6 à 10 Gigabits par seconde, afin de garantir pour tous l’internet haut débit et l’exploitation des services à valeur ajoutée.

Pour assurer une offre globale de services de qualité, dans un écosystème numérique dynamique et concurrentiel, NIGER TELECOMS devrait se désengager de toute rigidité pouvant faire apparaitre un semblant d’incompétence. Elle devrait suivre le rythme du marché, en sanctionnant tout comportement statique du personnel. Enfin, elle devrait inciter son personnel à innover pour améliorer la qualité de services, en vue de satisfaire la clientèle.

Le Premier Ministre, parrain de la cérémonie et les autres officiels ont eu droit à la visite guidée dans les locaux du Complexe B, de NIGER TELECOMS. Ces derniers ont apprécié le cadre organisationnel et salué la nouvelle dynamique de NIGER TELECOMS.

Société anonyme d’Etat au capital de 23 400 000 000 FCFA, NIGER TELECOMS devrait se battre au-delà de l’ombre étatique pour rester au diapason des avancées technologiques et sur le marché.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *