Niger : La loi de finances 2018 adoptée contre vents et marrées

La Loi de finances 2018 a été examinée et votée favorablement à l’Assemblée Nationale par une écrasante majorité des députés, le dimanche 26 Novembre 2018 à Niamey. Le montant du budget est ainsi équilibré en dépenses et en recettes à 1910,11 milliards de francs CFA.

Les nouvelles mesures fiscales pour l’année budgétaire 2018 qui ont fait l’objet de contestations et d’agitations sociales seront appliquées dès le mois prochain, en janvier.

Où étaient les élus nationaux durant la discussion budgétaire 2018 ?

Dans la journée du dimanche, la ville de Niamey a connu un délestage d’électricité empêchant ainsi de nombreux téléspectateurs de suivre les discussions et le vote du budget.

133 députés ont voté pour la loi de finances 2018, contre 29 et une(1) abstention. Selon certains observateurs, les élus nationaux n’ont pas tenu compte les doléances et autres cris des populations dont des mesures qui découragent l’initiative privée et ouvriraient la voie à l’économie informelle.

Le gouvernement veut mobiliser davantage les ressources dormantes à cause de la situation en berne du marché de l’uranium, de l’insécurité grandissante et assurer la survie de nos Institutions Publiques. Celles-ci, à en croire le ministre des finances «diminuera le déficit budgétaire» et de mettre l’Etat dans ses droits régaliens.

Chegou LAOUEL (ICM)

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *