Niger : Coût d’un candidat à l’examen de fin d’études

Plus de 1,4 milliards de FCFA est affecté à l’organisation du Brevet d’Etude du Premier Cycle, session 2017

Le mardi 04 juillet 2017, les 138 533 candidats au Brevet d’Etude du Premier Cycle, vont passer les examens pour la session 2017. Cette étape est l’aboutissement d’un parcours scolaire qui exige des coûts tant du coté de l’Etat que des parents. L’équipe de Business Challenge s’est intéressée à l’estimation du coût financier direct investis par candidat au BEPC. C’est à travers des entretiens avec deux(2) établissements dont un du privé où ont été interrogés des candidats, la direction des examens, concours et orientation.
Il ressort de ces entretiens que la classe des examens coûte beaucoup plus chère aux parents d’élèves et à l’Etat que pour les autres classes de passage. Il s’agit du coût financier direct d’un candidat à l’examen du BEPC, supporté par l’Etat, les parents d’élèves et/ou les établissements privés.
Dans les établissements publics de Niamey, les élèves ne payent que 2.500 FCFA pour le Comité de gestion des établissements scolaires(COGES) au cours de l’année. Tandis que l’Etat prend en charge l’intégralité des frais de formation.
L’administration de l’établissement public que nous avions visité, présente 132 candidats au BEPC pour la session 2017. Ces candidats sont répartis en 4 classes et sont encadrés par 18 enseignants. Ces derniers sont payés par l’Etat selon la grille salariale allouée aux enseignants contractuels (au moins 100.000Fcfa/mois) et celle allouée aux enseignants titulaires par la fonction publique (avec un plafond d’environ 300 000FCFA), selon le proviseur dudit établissement.
En somme, pour assurer la formation de ces 132 candidats, l’Etat affecte environ 40 800 000FCFA pour payer ces 18 enseignants dont 8 titulaires, selon l’ancienneté).
Du côté du privé, les charges de scolarité reviennent aux parents d’élèves. A Niamey, les frais de scolarité pour la classe de 3ème varie d’un établissement privé à l’autre et le montant oscille entre 125 000 FCFA et 750 000 FCFA. Comme en témoigne un parent d’élève, qui dit avoir dépensé comme frais « 450 000 FCFA pour son enfant, y compris les fournitures scolaires » a-t-il précisé.
Outre ces frais de formation, ce père de famille dépense près de 720 000 FCFA l’année, pour en termes de frais de transport, les cours supplémentaires et le frais de récréation de son enfant.
Difficile de déterminer avec précision, le coût unitaire d’un candidat au BEPC. Néanmoins, la formation des candidats coûtent plus chère en ville qu’en milieu rural. De même, ceux qui sont issus des établissements privés dépensent plus que ceux des établissements publics, du fait de la prise en charge garantie par l’Etat.
C’est une somme d’environ ‘‘1 milliards 400 millions de FCFA que l’Etat du Niger a affecté à l’organisation du Brevet d’Etude du Premier Cycle, session 2017’’, a indiqué le Directeur des examens et concours, et de l’orientation au ministère de l’Enseignement Secondaire.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *