Niger-Banque Mondiale : signature d’un accord du financement additionnel pour le PRODEC

Le gouvernement du Niger et la Banque mondiale ont signé le jeudi 28 juin 2018 à Niamey, un accord de financement additionnel pour le Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC).

C’était en présence de Madame la Ministre du Plan, de plusieurs membres du gouvernement, du Représentant Résident de la Banque Mondiale et de plusieurs cadres des institutions concernées.

Le financement additionnel d’un montant de 50 millions de dollars US soit plus de 27 milliards de F CFA, s’explique par les succès obtenus dans la réalisation des objectifs de développement du PRODEC.

En effet, le PRODEC a permis entre autres, d’améliorer la qualité de l’enseignement technique et professionnel, et de soutenir avec succès plusieurs centaines de jeunes non scolarisés grâce à son action en matière d’apprentissage alternant.

Le financement additionnel permettra de renforcer les principaux résultats atteints en mettant un accent particulier sur la formation des jeunes dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage.

Monsieur Siaka Bakayoko, qui posait là son dernier acte en tant Représentant Résidant de la Banque Mondiale (car en fin de mission au Niger), a affirmé qu’ « environ 32 000 jeunes filles et garçons bénéficieront de diverses formations et apprentissage en vue de leur insertion socio-professionnelle».

Madame la ministre du Plan, Aichatou Boulama a quant à elle, insisté sur la cohérence de ce projet avec le Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2017-2021 avant d’assurer que toutes les dispositions seront prises pour une bonne exécution de ce projet de financement additionnel du PRODEC en particulier et de tous les projets et programmes financés par la Banque Mondiale en général.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *