L’Union européenne appuie le Niger dans le domaine de la fortification alimentaire à travers le financement deux projets de prévention de la malnutrition mis en œuvre par le PAM et le GRET

                                                                               

Le 03 octobre, s’est déroulé dans les locaux de l’unité de production MISOLA, à Niamey, le lancement de deux projets de fortification alimentaire, d’un montant total de près de 6,6 Milliards de FCFA, financés par l’Union européenne et mis en œuvre par le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) et le Groupe de Recherche et d’Echange Technologique (GRET) dans le but d’améliorer le statut nutritionnel des populations vulnérables et contribuer à la prévention de la malnutrition au Niger.

Une cérémonie solennelle marquant l’évènement a enregistré les présences du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé ABOUBA ; du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou SEYDOU et du Haut-Commissaire à l’Initiative 3N, M. Ali Bety et s’est conclue par une visite de l’unité de production MISOLA (qui produit déjà des farines enrichies et sera appuyé dans le cadre d’un de ces appui) et une séance de dégustation d’aliments enrichis exposés à cette occasion.

« Le démarrage, aujourd’hui de deux nouveaux programmes couvrant la période 2017-2021 vient confirmer la continuité de notre soutien au secteur de la nutrition en général et à celui de la fortification alimentaire en particulier (…) je suis persuadé que chacun des intervenants (au-delà des projets) accompagneront de manière réactive ces appuis afin d’assurer une atteinte des objectifs de ces projets qui visent à améliorer la qualité et l’accessibilité d’aliments nutritionnels de consommation courante adaptés au besoin des populations du Niger » a déclaré l’Ambassadeur de l’UE, S.E.M. Raul MATEUS PAULA.

« Plus qu’une question de santé publique, la sous-nutrition représente un véritable enjeu de développement national. C’est d’ailleurs conscient de cette problématique que le Niger s’est justement doté de la stratégie 3N, mais également plus récemment d’une nouvelle Politique nationale en matière d’alimentation et de nutrition (…) » a rappelé, pour sa part, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé ABOUBA, qui a relevé « le partenariat dynamique et l’engagement multisectoriel, en constante évolution, de l’Union européenne aux côté du Niger ».

Il a également exprimé ses « vifs remerciements au PAM et au GRET, mais aussi à tous les acteurs intervenant dans le domaine de l’enrichissement alimentaire et dont les actions contribuent beaucoup à la lutte contre la malnutrition en général et contre la sous nutrition, en particulier. »

L’ »enrichissement alimentaire » ou « fortification alimentaire » est utilisé pour augmenter la quantité de micronutriments dans les aliments ou remplacer les nutriments perdus durant leur fabrication, jouant ainsi un rôle essentiel dans la prévention des carences alimentaires.
Au Niger, où près de la moitié des enfants de moins de cinq ans sont touchés par la malnutrition, la mise en œuvre de stratégies pérennes de prévention est primordiale et nécessite la création de synergies fortes entre acteurs économiques, associatifs, politiques et académiques. En effet, la production d’aliment fortifiés de qualité et accessibles à tous, tant sur le plan géographique qu’au niveau économique, exige un appui sur l’ensemble de chaine de la production (ou filière), mais également un contrôle qualité rigoureux et cadre légal et fiscal favorable. Cette démarche est au cœur de ces nouveaux projets soutenus par l’UE.

 
Le Projet d’Appui à la Fortification Alimentaire au Niger (PAFAN) sera mis en œuvre par le Gret et ses partenaires (Action contre la Faim – Espagne, Concern Worldwide, Misola et l’UMR Nutripass de l’Institut de recherche pour le développement) dans dix départements du Niger. Il consiste à renforcer la production locale, la diffusion et la promotion d’aliments fortifiés de qualité et abordables destinés aux femmes et aux jeunes enfants, mais aussi à appuyer l’Etat dans la mise en place d’un cadre législatif national favorable à la consommation de ces produits. « Au Niger, les aliments de complément au lait maternel de bonne qualité et bon marché sont encore peu présents et peu connus. Nous allons appuyer les unités de production locale pour qu’elles puissent accroître leur disponibilité en milieu urbain et en milieu rural, via le réseau de distribution classique, les ventes institutionnelles, mais aussi en testant un réseau plus innovant comme la vente mobile de bouillie fortifiée prête à consommer », explique Hainikoye Moussa, Représentant du Gret au Niger. Au total, plus d’un million de Nigériens pourront bénéficier de ce programme.

Le Projet de Fortification de Produits Alimentaires Transformés (FOPAT) de consommation courante au Niger mis en œuvre par le PAM en partenariat avec le Gret, vise à appuyer la structuration des filières locales de produits alimentaires transformés. « Ce projet s’inscrit dans les objectifs du PAM en faveur d’une meilleure nutrition et du développement des capacités au Niger et permettra d’accroitre la sécurité alimentaire des populations que nous soutenons », indique Sory Ouane, représentant du PAM au Niger. Le projet permettra de développer les capacités adéquates pour que les produits localement transformés puissent être évalués de manière sûre et fiable. Ainsi, le projet prévoit l’accompagnement des autorités compétentes dans l’élaboration d’un cadre juridique sur la fortification alimentaire de masse afin de promouvoir le label « ENRICHI ».

Contacts presse :
Délégation Union européenne au Niger : Tél : +227. 20.73.27.73 ou 20.73.85.83/84
– Mahamadou Maïtouraré BOULAMA, Charge de Presse et Communication
Mahamadou-Maitourare.BOULAMA@eeas.europa.eu
Gret – Niger: – Moussa Hainikoye, Tél : +227 20 73 57 10 / +227 96 96 88 98, hainikoye.niger@gret.org
– Siège (France) : Claire Labat, Tél : +33 (0)1 70 91 92 27 / +33 (0)6 06 61 74 22, labat@gret.org
PAM – Niger: – Alio Houdou Tél : +227 91 20 85 40, alio.houdoumaiga@wfp.org
– Tiphaine Walton – Chargée de la communication du PAM Niger Tél : +227 92 19 16 81
tiphaine.walton@wfp.org

 

                                                                    Pour en savoir plus sur :
le Projet d’appui à la fortification alimentaire au Niger (PAFAN)

le Projet de Fortification de produits alimentaires transformés (FOPAT)

L’Union européenne est le premier partenaire au développement du Niger. Pour la période 2014-2020, les financements du Programme Indicatif Nationale (PIN) 11ème FED s’élèvent à plus de 390 Milliards FCFA (soit plus de 596 Millions EUR) et couvrent quatre (4) grands secteurs de coopération que sont la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et la résilience ; les politiques sociales, avec le renforcement des capacités publiques en matière de gouvernance économique et financière, et la mise en œuvre des politiques sociales, notamment d’éducation et de santé ; la sécurité, la gouvernance et la consolidation de la paix ; le développement des infrastructures en vue du désenclavement des régions affectées par l’insécurité et les risques de conflit. A cela s’ajoute des actions d’appui à la société civile et au renforcement de ses organisations.

Fondé en 1976, le Gret est une ONG internationale de développement, de droit français, qui agit du terrain au politique pour lutter contre la pauvreté et les inégalités. Dans plus de 30 pays, ses professionnels interviennent sur une palette de thématiques afin d’apporter des réponses durables et innovantes pour le développement solidaire.

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant une assistance alimentaire dans les situations d’urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer leur état nutritionnel et renforcer leur résilience. Chaque année, le PAM apporte une assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *