Les 10 personnalités économiques les plus marquantes de l’année 2015, selon Business Challenge

Les 10 personnalités économiques les plus marquantes de l’année 2015, selon Business Challenge

Au cours de l’année 2015, IMPACT COM&MEDIA, l’entreprise productrice de l’émission Business Challenge a produit plus de 30 numéros de Business Challenge, en édition normale et en édition spéciale.

Dans ces différents numéros de Business Challenge, nous avons donné la parole à plusieurs dizaines d’acteurs économiques, citoyens ordinaires, commerçants, porteurs de projets, jeunes entrepreneurs et entrepreneurs expérimentés.

Nous avons également donné la parole aux décideurs politiques qui interagissent directement avec le secteur privé.

En off comme sur le plateau de l’émission ou dans les reportages, nous avons eus souvent de longues heures d’échanges avec tous ces acteurs. Des échanges qui portent sur l’économie nationale, sur la situation du secteur privée, sur les politiques publiques, sur la gouvernance du pays,…. Bref, nous avons échangé et réfléchi sur ce qui va et ce qu’il faut améliorer.

En revisitant tous ces échanges et réflexions réalisés durant les douze (12) derniers mois, l’équipe Business Challenge a sélectionné les 10 personnalités économiques, qui à travers leurs idées et leurs actions nous ont marqué au cours de l’année 2015.

Aucune de ces personnalités n’a été avertie de la réalisation de cette sélection. C’est un choix indépendant de l’équipe Business Challenge.

Dans chaque portrait que nous dressons, nous expliquons de manière factuelle pourquoi, la personnalité en question nous a marqué.

Nous pensons que cette sélection des personnalités économiques est nécessaire. Car, pour le développement et le dynamisme de notre économie, il faudrait bien que les hommes et les femmes qui agissent, qui créent de la richesse et qui contribuent à améliorer l’environnement des affaires, soient reconnus et célébrés.

Alors découvrons tout de suite les personnalités économiques les plus marquantes de l’année 2015, selon Business Challenge.

  1. Le Ministre de Commerce Monsieur Alma Oumarou

Le Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, Alma Oumarou est l’une des personnalités qui a le plus marqué Business Challenge, au cours de l’année 2015.

Une bonne partie des sujets traités dans Business Challenge sont en lien avec le département ministériel géré par Alma Oumarou.

Que ce soit, sur les questions des réformes liées au climat des affaires (Doing Business) ou sur l’accompagnent et les facilités à offrir aux entrepreneurs.., Business Challenge scrute et met en lumière régulièrement les responsabilités que doit assumer le Ministère du Commerce. Et sur ce plan nous n’avons pas toujours été tendre avec Alma Oumarou et son staff.

Mais cela n’a pas empêché  le Ministre Alma d’accepter nos invitations et de venir dans Business Challenge défendre l’action de son département ministériel en matière d’amélioration du climat des affaires.

Ainsi, par son fair-play, son acception du débat et ses efforts pour renforcer le secteur privé national, Alma Oumarou a marqué Business Challenge en 2015.

  1. Le Président de la Chambre de Commerce, Monsieur Moussa

Elu  Président de la Chambre de Commerce, en mars 2014, Moussa Sidi Mohamed a tout de suite incarné son job ; celui d’être le leader et l’avocat du secteur privé national.

Dans la conduite de sa mission à la tête de la Chambre de Commerce et d’industrie du Niger, Moussa Sidi Mohamed, a marqué et séduit Business Challenge, surtout pour son sens du plaidoyer et du lobbying en faveur du secteur privé et pour son franc parlé.

  1. La Directrice de Niger Lait S.A Madame Maidah Zeinabou

Présidente Directrice Générale de Niger Lait, Madame Kado Maidah Zeinabou, est l’une des rares femmes capitaines d’industrie au Niger.

En créé en 1995, son entreprise a démarré ses activités dans un garage. Sa première année, elle a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 15 millions de francs CFA.

Vingt plus tard, en 2015, le chiffre d’affaires de l’entreprise fondée par Madame Kado Maidah Zeinabou, s’établie à plus de 5 milliards de francs CFA. Prés de deux cent (200) personnes travaillent aujourd’hui chez Niger Lait SA. L’impact économique et social d’une telle réussite entrepreneuriale est énorme.

L’exemple de Niger Lait SA est un modèle de succès qui mérite d’être célébré et enseigné tous les jours à la jeunesse nigérienne. C’est d’ailleurs, ce que Zeinabou Maidah, a commencé à faire depuis quelques temps.

En 2015, Business Challenge a été marqué, par le volontarisme avec lequel, elle a accepté de partager son expérience avec les jeunes porteurs de projets et entrepreneurs en herbe, dans le cadre de l’initiative Give One Project.  De même, en matière de responsabilité sociétale (RSE), Zeinabou Maidah soutient des projets d’éducation pour les jeunes filles défavorisées. (ITW)

La Présidente Directrice Générale de Niger Lait, nous a également impressionnés par son courage et son franc parlé. Ainsi, elle n’hésite pas à dénoncer devant les décideurs publics les défaillances de l’administration qui entravent le développement des entreprises au Niger. (ITW).

  1. Reki MoussaHassane, Directrice Générale de Asusu SA

Directrice Générale de Asusu SA, Reki Moussa Hassane symbolise le secteur de la micro-finance au Niger.

L’empreinte de l’entreprise qu’elle dirige est visible dans beaucoup de contrées du Niger et son impact sur la vie des populations, notamment les plus défavorisées, est considérable.

Dans des zones reculées de notre pays, comme à Mainé Soroa, par exmple, Asusu SA est pratiquement la seule institution financière présente sur le terrain.

En 2015, la Directrice  Générale de Asusu SA, a marqué Business Challenge, à travers la création par son entreprise, d’un Centre de financement des PME.

Cette action s’accompagne aussi, d’après nos informations, par le lancement d’un grand projet dénommé MATASSA. Ce projet a pour objectif  de financer et d’accompagner au moins 500 des jeunes entrepreneurs et porteurs. Le projet Matassa démarrera ses activités au cours de l’année 2016.

  1. Seidnaly Sidhamed  dit Alphadi

Créateur du FIMA (le Festival international de la Mode Africaine), Seidnaly Sidhamed  dit Alphadi est aujourd’hui une icône mondiale de l’univers de l’art et de la culture.

Même si le FIMA qui devrait se tenir en novembre 2015 à Niamey a été reporté, Alpha a marqué Business Challenge par son dynamisme et son grand attachement aux valeurs de paix, de cohésion et solidarité sociale.

Alpha a également marqué Business Challenge, parce qu’il a su aussi faire du FIMA un rendez-vous économique de grande importance, qui mobilise les acteurs économiques et les entreprises nationales ; notamment les PME.

Une bonne partie des la logistique du FIMA, de la sécurité, à l’hébergement, la restauration, le transport, en passant par la communication…etc, etc, est gérée par des entreprises nigériennes. Et cela génère une valeur ajoutée importante à l’économie nationale.

  1. Le DG de Sahel Com

Adamou Mahaman Laouali, Administrateur Délégué de SahelCom a marqué Business Challenge en 2015,  par ses qualités managériales.

En juillet 2011, lors qu’il a été nommé à la tête de SahelCom, l’entreprise était en grande difficulté. Pour une bonne partie de l’opinion publique, SahelCom était déjà à l’agonie.

En l’espace de quatre ans, Adamou Mahaman Laouali, a réussi à redresser SahelCom et à en faire une entreprise capable de jouer le jeu de la concurrence sur le marché télécoms.

SahelCom revitalisée, son  chiffre d’Affaires est multiplié par huit (8) de 2012 à 2014, il passe d’à peine un milliard de francs CFA à un peu plus de huit milliards de francs CFA.

Adamou Mahaman Laouali, nous a également marqué par son style de management fait de courage et d’intransigeance, en ce qui concerne l’orthodoxie de la gestion.

Il y a ainsi déployé  beaucoup d’efforts pour introduire une culture de performance et de méritocratie au sein de SahelCom. Il a aussi fait preuve de beaucoup d’ingéniosité et de résistance, pour éviter les interférences des politiques dans la gestion de SahelCom.

Malheureusement, avec le projet de fusion lancé récemment par le gouvernement, Adamou Mahaman Laouali s’est résolu à quitter SahelCom.

Il va renouer avec sa carrière internationale qu’il a interrompue pour venir servir son pays. D’après nos informations, une société anglaise d’infrastructures Télécoms, lui a déjà proposé un poste.

Business Challenge se réjouit pour l’ex-administrateur délégué de SahelCom. Mais cela nous fait aussi de la peine de voir le Niger laisser partir une aussi grande compétence.

  1. L’ex DG de la DGI Hama Amadou

Il y a quelques temps, Hama Hamadou, a démissionné de la Direction Générale des Impôts.

Pour Business Challenge, l’ex DG de la DGI est l’un des administrateurs publics les plus compétents que nous ayons accueilli dans notre émission en 2015.

Hama Hamadou  a marqué Business Challenge pour ses qualités de fonctionnaire rigoureux et engagé.

A la Direction générale des Impôts, qui est une administration longtemps renfermée sur elle-même, Hama Hamadou a essayé d’apporter une ouverture d’esprit, qui met le contribuable au cœur de l’action.

Très favorable au dialogue entre le fisc et le contribuable, l’ex DG des Impôts, n’hésite pas à reconnaître les failles du système et à appeler à la responsabilité collective pour réformer la règlementation fiscale, afin qu’elle soit plus accessible aux citoyens.

Nous ne maîtrisons  pas les raisons de son départ de l’administration des impôts. Mais nous considérons que c’est dommage, que l’administration publique perde ce fonctionnaire, qui nous semble-t-il, est d’une grande probité.

  1. Kader Kaneye de KMC

Kader Kaneye est l’un des plus jeunes experts comptables au Niger, voire en Afrique d’ailleurs. Il dirige depuis quelques années avec beaucoup d’efficacité un cabinet qui lui a été transmis par son père : «le cabinet KMC».

Kader Kaneye nous a attiré l’attention depuis qu’il a été admis pour le Yali (Young African Leadership Initiative) en 2014. Il s’est beaucoup impliqué pour le développement du leadership des jeunes.

Il a notamment lancé le concept Lean Start Up SAMARIA. Un concept qui permet de donner le goût de l’entreprenariat aux jeunes garçons et femmes, à travers des formations et des échanges d’expérience en gestion et organisation d’entreprise.

Depuis quelques mois, Kader Kaneye vit  hors du Niger. Il est aux Etats Unis où il suit des formations de MBA pour améliorer son cursus de dirigeant.

  1. L’architecte Habibou Kadaouré

Habibou Kané Kadaouré, est architecte et directeur général de l’Agence Projedis-Afrique.

Encore dans la trentaine, Habibou Kadaouré se distingue déjà comme l’un des architectes le plus brillant au Niger.

Chef d’entreprise audacieux, il a su remporter des gros marchés publics et privés et a fait ses preuves en réalisant avec efficacité des grandes infrastructures à Niamey et dans d’autres villes du Niger.

En 2015, Habibou Kadaouré a marqué Business Challenge, par son volontarisme pour faire connaître le métier d’architecte à la jeunesse nigérienne et par ses idées pour améliorer le cadre d’exercice de la profession d’architecte au Niger.

  1. Amina Haiynikoye de Give’s One Project

Militante dans les mouvements de la société civile, Aminatou Hainikoye est aussi active dans le monde de l’entrepreneuriat où elle intervient régulièrement en tant que personne ressource.

En 2015, Aminatou Hainikoye a marqué Business Challenge par ses efforts en matière de  mobilisation des jeunes sur les  questions liées au leadership. Elle s’est révélée, notamment à travers l’initiative Give One Project qui vise à renforcer le leadership et la capacité entrepreneuriale des jeunes.

Grâce à son dynamisme, le groupe Give One Project  du Niger a été distingué  meilleur Groupe Give One Project, à Washington aux Etats Unis, au mois d’octobre 2015. Ce qui est un honneur pour notre pays.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *