La Femme éduque au foyer, mais dirige pas la politique éducative

Au niveau des huit (8) directions régionales du ministère de l’enseignement secondaire, il n’y a aucune femme aux commandes. Tous les directeurs régionaux sont des hommes.

La participation effective et égalitaire des hommes et des femmes et ce, à tous les niveaux du processus de création et de redistribution des richesses constitue l’un des objectifs du millénaire pour le développement. Le respect du genre est un outil de développement économique.

En 2007, le Niger a adopté une politique nationale du genre à travers le Ministère de la population et de la promotion de la femme.

En terme d’éducation, la femme joue un rôle important. Dans le foyer, elle est la principale éducatrice des enfants. Il est indéniable que lorsque la femme est instruite, elle apporte une dose substantielle au bien-être des enfants.   .

Dans le domaine de l’emploi,  la législation nigérienne consacre l’égalité entre l’homme et la femme. Cependant, dans les faits, la situation présente un réel déséquilibre.

Ainsi, un fait qui a attiré notre attention est le cas du ministère de l’enseignement secondaire créé il y’a trois(3) ans de cela. En effet au niveau des huit (8) directions régionales de ce ministère, il n’y a aucune femme au poste de directrice régionale.

 Pourtant, les femmes qualifiées ne manquent pas pour occuper valablement une direction régionale d’enseignement secondaire. Au Niger, les femmes constituent plus de la majorité de la population, le non respect du genre freine le développement économique de ce pays

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *