« J’ai toujours eu envie d’entreprendre depuis mon retour des études, il m’a fallu 10 ans pour créer mon entreprise ».

L’équipe de Business Challenge(BC) dresse le portrait de Hamza Silly(HS), un jeune entrepreneur, qui a quitté son pays d’accueil, pour relancer ses activités au Niger, après un séjour dans une société de téléphonie mobile.
BC : Bonjour Mr, présentez-vous à nos lecteurs ? (parcours scolaire en bref)
HS : Bonjour ! Je me nomme Hamza Silly. Je suis Ingénieur d’Etat en Télécommunications. Après mes études du primaire et du collège à Bilma, j’intégrai le lycée d’Excellence où j’obtins mon baccalauréat en série C en 2001. Je fus admis à la bourse de coopération du Maroc qui me permit d’entamer mes études universitaires au Maroc à Casablanca, option Math-Physique à la Faculté Ain Chock de Casablanca. En 2003, je fus admis au concours d’accès à l’Institut National des Postes et Télécommunications (INPT) de Rabat où j’obtins Ingénieur d’Etat en Télécommunications. Aujourd’hui, je suis co-fondateur de la Société NEOSTART Sarl.

BC : En quelle année avez-vous commencé à travailler ? Dans quel secteur ?
HS : J’ai commencé à travailler en 2007 à Celtel Niger, devenu Airtel Niger dans le domaine de la Téléphonie mobile.

BC : Parlez-nous les tâches et responsabilités que vous avez eu à exécuter dans cette société ?
HS : Tout d’abord j’étais recruté à Celtel en tant qu’Ingénieur Optimisation et Performance réseau. J’étais responsable de la performance du réseau et chargé de définir les actions à prendre pour améliorer la performance du réseau.
En 2009, j’occupai le poste de Superviseur Budget Process & Reporting, qui consiste à élaborer le budget de la direction Réseau, suivre l’exécution des projets en cours et veiller à l’application des process de Zain au sein de la direction Réseau.
En 2011, je revins à l’Optimisation en tant que superviseur Optimisation Réseau pour coordonner les activités de l’équipe d’optimisation et veiller à assurer la qualité réseau.
En 2012, j’ai été promu au poste de Network Quality Manager afin d’assurer la qualité réseau de Airtel qui venait d’externaliser son service d’opération Réseau vers un partenaire.
De Juin 2016 jusqu’à mon départ de Airtel j’ai occupé le poste de Manager Radio Design et Optimisation afin de planifier, dimensionner et assurer la qualité réseau d’Airtel 2G/3G.

BC : Expliquez-nous les raisons de votre départ ?
HS : J’ai toujours eu envie d’entreprendre depuis mon retour des études, faire quelque chose qui me plait et en même temps être utile à la société. L’occasion se présentât à moi quand Airtel décida de lancer un plan de départ volontaire.

BC : Vous êtes actuellement un jeune entrepreneur. Qu’est-ce qui vous a motivé à créer une Entreprise ?
HS : Ce qui m’a motivé à créer mon entreprise, j’envie de mettre au service des sociétés locales mes compétences en Télécommunications, car Beaucoup des services Télécoms au Niger sont offerts par des sociétés étrangères, pourtant les compétences locales existent. De plus, je souhaiterai offrir un cadre où les jeunes diplômés nigériens pourront avoir facilement un emploi une fois le diplôme en main, En vue de Promouvoir la recherche et le développement dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.

BC : Vous intervenez dans quel domaine ? Et ça fait combien d’année ?
HS : Nous intervenons dans le secteur des Télécommunications, de l’Informatique et de l’Energie (plus particulièrement l’énergie solaire) depuis Février 2017.

BC : Quelles sont les difficultés auxquelles vous vous êtes confrontés au début de l’activité ?
HS : Du fait du faible taux de pénétration des nouvelles technologies au Niger, l’insuffisance d’opportunité d’affaires et l’accès aux contrats dans les services publics sont les difficultés auxquelles nous sommes confrontées.
BC : Comment se porte votre entreprise présentement (personnel, type d’activité) ?
HS : Nous sommes deux (2) à travailler dans l’entreprise et nous essayons de créer une synergie autour de toutes les compétences en Télécom, Informatique et Energie au Niger, afin qu’ensemble nous puissions beaucoup contribuer au changement.

BC : Quelles sont vos ambitions d’entreprise ?
HS : D’abord, je dois faire grandir mon entreprise, étendre mes activités sur le plan régional. Par la même occasion, j’offrirai une plateforme d’insertion aux jeunes diplômés et contribuer au développement du Niger.

BC : Quelle observation faites-vous sur le climat des affaires au Niger ?
HS : Il y a beaucoup d’opportunités d’affaires au Niger, mais il faudra créer le climat pour que les entreprises puissent se développer dans un environnement de concurrence sainte. Il faut encourager l’innovation car actuellement nous consommons beaucoup plus de l’extérieur.

Commentaires

commentaires

7 thoughts on “« J’ai toujours eu envie d’entreprendre depuis mon retour des études, il m’a fallu 10 ans pour créer mon entreprise ».”

  1. Bravo HS, un exemple a suivre, et un modele pour toute la jeunesse, nous sommes fier et esperons que les autorites du Niger vous lisent pour vous rencontrer et echanger. Avez vous rencontrer le CIPMEN?

  2. Très bonne initiative car aujourd’hui l’école supérieure des télécommunications du Niger (E.S.T) est entrain de former beaucoup de diplômés dans le domaine mais qui ont du mal à s’intégrer malgré l’existence des opérateurs téléphonie. Que Dieu vous facilite la suite, courage et bonne chance.

  3. J’ai vraiment aimé et courage a vous surtout qu’Allah vous assiste! Ameen
    Y’as t’il possibilité de rentrer en contact avec Vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *