Fours à balle de riz : une solution économique et écologique

Foyer amélioré, le four à balle de riz est une innovation développée à
l’endroit de la population nigérienne, particulièrement aux femmes de
la vallée du fleuve. Ces fours conçus localement, fonctionnent avec
des matières locales telles que les résidus agricoles (balle de riz,
coque d’arachide…). Ces derniers sont utilisés comme combustibles.
Le four à balle de riz constitue un des moyens de préservation de
l’environnement. Il contribue à la réduction de la consommation
abusive de bois de chauffe tout en luttant contre la déforestation au
Niger.

En plus de ces avantages environnementaux, le four à balle de riz
génère des avantages socio-économiques. Il permet à la population
cible (femmes et artisans) d’être financièrement autonome. Mieux, le
four à balle de riz permet à ces femmes de gagner plus en énergie et
en temps, car contrairement au bois, la balle de riz est gratuite.
Elle peut également servir d’engrais végétal après utilisation.

Ainsi cette innovation « Fours à balle de riz, énergie alternative
pour l’adaptation des femmes de la vallée du fleuve Niger », est un
projet soutenu par l’ONG Jeunes Volontaire pour l’Environnement (JVE)
et le Réseaux de la jeunesse Nigérienne pour le Changement Climatique
(RNCC). Il intervient précisément dans les régions de Niamey et
Tillabéry et aussi dans les départements de Kollo et Say.
« Il est important que les gens puisse démystifier cette
déforestation, en allant vers des solutions énergétiques alternatives
pour que nous puissions réduire notre utilisation de la biomasse » a
indiqué Issa Garba, coordinateur du réseau des jeunes pour le
changement climatique.

Aichatou ABDOULAYE DALLA (ICM)

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *