Autonomisation des femmes : un atout pour l’économie

Les femmes consacrent généralement une part plus importante de leurs gains (plus que les hommes) à leur famille et à leur communauté, en leur donnant des moyens d’agir sur la scène politique, économique et sociale. 

Au Niger, les femmes représentent 50,4% de la population. Elles sont le moteur de l’économie nationale.

A l’échelle mondiale aussi, selon, une enquête réalisée par la Banque mondiale en  2011,  plus d’un demi-milliard de femmes ont rejoint le monde du travail ces 30 dernières années.

Plus de 40 % des travailleurs au niveau mondial sont des femmes.

A LIRE AUSSI:  Les femmes, piliers de la croissance économique et de la résilience au Sahel

Elles jouent un rôle incontestable dans l’économie de notre pays comme dans l’économie mondiale.  Aujourd’hui, les femmes sont agricultrices, directrices d’entreprise, scientifiques, ingénieures, médecins….Elles consacrent généralement une part plus importante de leurs gains (plus que les hommes) à leurs familles et à leur communauté, en leur donnant des moyens d’agir sur la scène politique, économique et sociale.

Mais l’autonomisation économique des femmes  reste un défi à relever, car  indispensable à une croissance économique soutenue, inclusive et durable, à la réduction de la pauvreté, à la sécurité alimentaire et à l’atteinte de l’égalité du genre.

Ainsi, accroître l’autonomisation économique des femmes est une condition indispensable à l’instauration d’un développement durable et à répondre aux  Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *