Abdoulaziz Kountché : un génie de l’imagerie aérienne

Forte corpulence, carrure de gladiateur, ce jeune nigérien, la trentaine, ne cesse de surprendre par ses drones. Après avoir fait voler son premier drone en novembre 2012, il met son génie au service de l’agriculture, de l’environnement ou encore des BTP, en créant son entreprise : Drone Africa Service.

Abdoulaziz Kountché est nanti d’un brevet de pilote ultra-léger motorisé, plus couramment appelé ULM. Le jeune ingénieur a financé son diplôme en donnant des cours d’aéromodélisme, une forme de modélisme qui s’est développée en symbiose avec l’aviation. Abdoulaziz Kountché est aussi consultant en aéronautique et promoteur de Drone Africa Service, une entreprise spécialisée dans le travail aérien en général, et plus particulièrement dans les drones.

Petit-fils du général Seyni Kountché, ancien président du Niger de 1974 à 1987, Abdoulaziz Kountché conçoit ses aéronefs munis de moteurs, répondant à des critères de masse ou de puissances maximales. Ceci est le fruit d’une passion assortie de dix-sept (17) années de recherches.

Son idée de créer cette entreprise vient de son ambition de se positionner comme leader sur le marché de l’imagerie aérienne au Niger et par extension en Afrique de l’Ouest. Pari réussi. De ses propres aveux, Drone Africa Service est la seule start-up intervenant dans ce domaine dans la sous-région.

Certaines sources rapportent que cette passion a commencé sur les bords d’une piste d’aviation. Son premier drone « T900 » lancé le 10 novembre 2012, d’une envergure de 1,7 m pour un poids seulement de 2 kg peut voler pendant 45 minutes, à 6000 m d’altitude. Reçu dans le numéro 22 de l’émission Agri Challenge, Abdoulaziz Kountché, a fait savoir son envie de mettre son génie dans la pratique de l’agriculture de précision. 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *