57ème Sommet de la CEDEAO : Que retenir de l’intégration économique et de l’adoption de la monnaie unique ?

57ème Sommet de la CEDEAO : Que retenir de l’intégration économique et de l’adoption de la monnaie unique ?
Read Time:2 Minute, 18 Second

Le sommet de Niamey a plié ses chaises ce lundi 07 septembre 2020. Il a permis de faire le point sur la situation politique, sécuritaire, économique de la communauté, l’examen des rapports sur l’état de la communauté, sur le plan d’actions pour la sécurité régionale, sur le programme de coopération monétaire de la CEDEAO et la situation de la COVID-19.

Sur les questions économiques, il s’est agi essentiellement de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) et de la monnaie unique : l’Eco.

Au sujet de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF), il ressort de ce sommet, le revers essuyé par la communauté dans son ensemble quant aux  attentes du progrès économique et de la mise en application des politiques et programmes pour la concrétisation de la ZLECAF. Le coupable, c’est la pandémie de la COVID-19.

Ainsi, un appel a-t-il été lancé par le « nouveau » Président de la Conférence des Chefs d’Etats de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, Président Ghanéen, à plus de collaboration pour que ce processus, enclenché en juillet 2019 dans la capitale Nigérienne, devienne une réalité. « Ceux d’entre nous qui croient fermement en l’intégration ne peuvent faire mieux que d’appuyer pleinement  les décisions régionales» a-t-il indiqué.

La monnaie unique, une « dure équation » pour les Présidents des Etats membres de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), n’a pas été résolue. Elle est reportée aux calendres gracques. « L’Eco en tant que monnaie scripturale ou fiduciaire ne pourra pas voir le jour avant une période de trois à cinq ans. Pendant cette période, bien évidemment, nous continuerons d’utiliser le franc CFA, qui est une bonne monnaie » a déclaré Alassane Dramane Ouattara, le Président Ivoirien.

Cette déclaration confirme que les différents Etats membres de la CEDEAO ne sont pas au même diapason notamment sur les critères de convergence. Les tensions entre les pays de la zone franc et ceux de la Zone Monétaire d’Afrique de l’Ouest incarné par la position du Nigéria, le mastodonte de la sous-région, et l’impact économique de la COVID-19 ont perturbé les démarches d’adoption de la monnaie Eco.

Ainsi, au terme de cette réunion, les dirigeants ouest-africains ont-ils convenu d’élaborer une nouvelle Feuille de Route pour le Programme de la Monnaie Unique de la CEDEAO afin de consolider ces acquis. Autres différentes recommandations et attentes ont été formulées à l’issu des débats notamment sur la situation politique, sécuritaire.

Pour rappel, cette session ordinaire de la CEDEAO à Niamey, a été la première rencontre physique entre les Chefs d’Etat et de Gouvernement, depuis l’avènement de la pandémie à Coronavirus.

10 1
Happy
Happy
33 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
67 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Commentaires

commentaires

Kayveen AKAMAH

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *